Qu’est-ce qu’un juriste d’entreprise ?

Qu’est-ce qu’un juriste d’entreprise ?

Élément pivot d’une entreprise, le juriste a une double casquette. Salarié, il doit avant tout défendre les intérêts de l’entreprise qui l’emploie tout en veillant au respect de la législation. Néanmoins, même si c’est un homme de loi, il possède un statut différent de celui d’un avocat d’affaires. Explications.

À quoi sert le juriste d’entreprise ?

Si vous souhaitez vous tourner vers le métier de juriste d’entreprise, sachez que ce poste est multiple. Prenons l’exemple d’un grand groupe international : il existe différents services qui interagissent ensemble et aident au bon fonctionnement de la société. Vous avez la définition d’un juriste d’entreprise.

En effet, votre rôle principal est de défendre les intérêts de la société dont vous dépendez. Mais pas que : vous devez également veiller à ce que l’entreprise ne soit pas en infraction et applique les règles législatives. Vous devez donc être à l’aise avec chaque service et connaître son fonctionnement interne.

Votre implication dans les prises de décisions de l’entreprise est très forte : vous êtes sollicité dès la création d’un projet afin de prendre toutes les décisions nécessaires : il faut qu’elles soient à la fois avantageuses pour votre société, mais aussi parfaitement en règle avec le droit. 

Avec l’internationalisation des affaires, vous serez amené à intervenir en vous appuyant sur le droit international. Le poste est aussi en constante évolution : vous êtes amené à connaître de nouvelles formes législatives, que ce soit dans le domaine du digital ou des nouvelles technologies.

Enfin, il n’est pas rare que le juriste fasse partie du comité directoire, contrairement à des consultants qui peuvent être externalisés.

Quelles sont les différentes tâches du juriste d’entreprise ?

Vos tâches en tant que juriste d’entreprise vont dépendre avant tout de la taille et de l’activité de la société qui vous emploie. En effet, votre travail au sein d’une PME ne sera pas le même qu’à l’intérieur d’un groupe international, où vous pourrez disposer d’un service au complet. Cependant, même dans une entreprise de taille modeste, vous devez avant tout vous assurer de la conformité de l’entreprise avec les textes législatifs du droit français, européen, voire mondial.

Pour garantir la sécurité juridique de la société, vous allez conseiller ou assister les différentes directions dans l’élaboration des contrats que l’entreprise est amenée à signer.

Afin de veiller au bon déroulement de ces signatures, vous allez devoir déterminer les risques juridiques en amont. Ensuite, vous allez informer les dirigeants et les différents acteurs des projets d’éventuels risques encourus. Enfin, pour anticiper de possibles procédures judiciaires, vous pouvez être amené à rédiger vous-même les contrats.

Vous devez également veiller à ce que votre employeur applique les réglementations. Pour faciliter cette démarche, vous allez mettre en place une veille juridique : en surveillant les évolutions de la loi (française, européenne ou mondiale) vous pourrez éviter des mises à jour qui viendraient s’opposer aux intérêts de l’entreprise. 

Jongler à la fois entre la protection des intérêts de votre employeur et la bonne application de la réglementation de la loi est votre quotidien.

Quelles sont les différences entre un avocat et un juriste d’entreprise ?

L’amalgame entre un juriste d’entreprise et un avocat spécialisé dans le droit des affaires est courant. Pourtant, ils ne remplissent pas les mêmes fonctions. Si le premier fait partie de l’ordre des avocats et peut être juriste, le second ne peut être avocat, à moins de passer le diplôme du barreau.

En tant que juriste d’entreprise, vous avez une très grande diversité de secteurs dans lesquels vous pouvez intervenir : droit à l’image, immobilier, droit des affaires, économique, fiscal… L’évolution des technologies a vu également émerger de nouvelles orientations, comme le juriste spécialisé dans la protection des données personnelles.

L’avocat sera quant à lui spécialisé dans le droit des affaires, même s’il connaît également plusieurs formes de droit. Enfin, la différence principale entre les deux est que l’avocat n’est pas salarié de l’entreprise, contrairement au juriste.

Quel est le profil d’un juriste d’entreprise ?

Vos conseils de juriste sont précieux pour le directoire. Vous veillez au bon déroulement des enjeux économiques de son entreprise. Mais pour ce faire, vous devez posséder plusieurs qualités pour prétendre à ce poste.

    • Aimer travailler en collectif : vous êtes amené à prendre de nombreuses décisions qui incluent différentes personnes. Veiller à la bonne cohésion de groupe est une de ses qualités.

    • La pédagogie : vous devez trouver un langage accessible à tous et pouvoir répondre aux questions des différentes équipes avec lesquelles vous travaillez.

    • Vous avez un bon esprit d’analyse et de synthèse pour pouvoir structurer un projet.

    • La proactivité est également un atout : vous devez connaître parfaitement l’évolution du droit et anticiper d’éventuelles nouvelles contraintes juridiques.

Enfin, avec les échanges commerciaux à l’international ou les nouvelles technologies, les compétences évoluent. Vous serez amené à parler couramment une seconde, voire plusieurs langues étrangères.

Comment devenir juriste d’entreprise ?

Même en tant que juriste, vous avez un parcours d’études différent de celui d’un avocat. Après le bac, vous serez titulaire d’un master 2 en droit des affaires ou droit privé.

Une fois diplômé, vous pouvez commencer à travailler directement dans une société. Il est vivement recommandé de débuter par un ou plusieurs stages en entreprise : cela vous permettra d’affiner vos compétences ou de vous spécialiser dans un domaine précis. L’avocat, lui, se spécialise dans différents domaines et peut commencer sa carrière comme juriste d’entreprise avant de plaider.

Une fois intégré dans une entreprise, vous serez salarié de cette même société. Tandis que l’avocat spécialisé en droit des affaires sera quant à lui lié à son cabinet d’avocats et ne fera pas partie de la société avec laquelle il travaille.

Mais si les grands groupes sont des partenaires privilégiés des juristes d’entreprise, il n’empêche que n’importe quelle société peut faire appel à cette fonction. De plus en plus de PME, en constatant l’intérêt d’avoir un juriste au sein de leur entreprise, n’hésitent plus à créer le poste afin d’en bénéficier. Vous aurez donc le choix de travailler dans l’entreprise dont la taille vous correspond. 

Laisser un commentaire