Qu’est-ce qu’un syndicat ?

Qu’est-ce qu’un syndicat ?

Créé à partir de 1884, le syndicat est le regroupement de plusieurs personnes qui exercent le même métier au sein d’une entreprise. Ce regroupement a pour vocation de défendre les droits et les intérêts des employés. Toutefois, cette action populaire est également très réglementée. Explications. 

Quel est le rôle d’un syndicat ?

Que vous soyez salarié d’un grand groupe international ou dans une PME, dans le secteur public ou le secteur privé, le syndicat est présent afin de défendre au mieux vos intérêts. Le syndicat a deux rôles bien distincts : défendre les droits des employés auprès du patronat, mais également veiller à ce que les droits des salariés (passant du salaire aux conditions de travail…) soient respectés. Cette défense s’applique à vous en tant qu’employé individuel comme à l’ensemble des salariés. 

L’action du syndicat est également justiciable, c’est-à-dire que le syndicat peut être amené à porter devant les tribunaux ses actions de défense de vos intérêts. 

Il est courant de voir que les employés se tournent vers le syndicat de leur entreprise en cas de conflit avec la direction, afin de trouver une solution dans les meilleures conditions.

Comment est constitué un syndicat ?

Le syndicat est constitué de personnes exerçant le même métier que vous. En effet, c’est vous et vos camarades qui pouvez constituer un syndicat professionnel au sein de l’entreprise dans laquelle vous travaillez. C’est par des élections que les syndicats sont créés, selon les orientations politiques issues de ces élections. Tous les cinq ans, des élections sont mises en place afin de savoir si la mouvance politique du syndicat reflète bien les attentes des salariés.

Toutes les personnes qui intègrent un syndicat doivent obligatoirement payer une cotisation, en général annuelle. Cette cotisation a généralement pour fonction de participer aux dépenses du syndicat : création de tracts et d’affiches d’informations, banderoles en cas de grève, etc.

Vous pouvez trouver à l’intérieur d’un syndicat plusieurs rôles tenus par les adhérents : le délégué principal, véritable porte-parole auprès de la direction. Mais aussi les adhérents et les militants délégués (du personnel, du comité d’entreprise, des représentants syndicaux, etc.).

La constitution d’un syndicat varie selon la taille de l’entreprise. Dans les entreprises de plus de 200 salariés, le syndicat doit pouvoir bénéficier d’un local donné par la direction : c’est là qu’il établit le planning des réunions, rédige les tracts s’il y en a le besoin, affiche les documents liés au syndicat et reçoit les cotisations. 

Quels sont les différents syndicats ?

Il existe plusieurs types de syndicat. En effet, comme les différents types de travailleurs sont représentés, vous pouvez trouver :

  • Les syndicats de travailleurs (au nombre de cinq, les plus célèbres étant FO, CGT et CFDT)
       
  • Les syndicats des cadres (CFE-CGT)
       
  • Les syndicats professionnels (comme celui de l’Éducation nationale, le FEN)

Seuls les syndicats peuvent établir une convention collective au sein d’une entreprise. Par le passé, beaucoup de syndicats ont été créés, mais beaucoup ont également disparu. De nos jours, seuls les syndicats mentionnés ici peuvent prétendre à représenter les employés des différents secteurs. 

Quel est le rôle d’un délégué syndical ?

Absolument tout le monde peut prétendre à appartenir et à se présenter comme délégué syndical, quels que soient vos convictions, âge, sexe, handicap, etc. De plus, vous ne pouvez pas être sanctionné par votre employeur parce que vous êtes adhérent ou délégué syndical : il est interdit au patronat de faire la moindre discrimination concernant vos activités de syndiqué.

Si vous êtes le délégué de votre syndicat, sachez que vous êtes sous le feu des projecteurs. Élu par les membres du syndicat, vous êtes le porte-parole des travailleurs de la société qui vous emploie. Cela veut dire qu’en cas de revendications, dialogue avec le patronat ou l’État, etc., vous êtes l’interlocuteur privilégié à qui chaque partie s’adresse. 

Votre position peut être parfois délicate, car s’il y a des tensions au sein de l’entreprise, vous êtes là pour écouter et défendre tout en même temps. Ensuite, c’est vous qui transmettez les décisions ou accords du patronat aux salariés, ou inversement.  

Notez également que plusieurs délégués peuvent être élus au sein d’une même entreprise : si les employés ont des préférences différentes (FO et CGT par exemple), il faudra que chaque section soit représentée par un délégué. 

Comment créer un syndicat ?

Si vous voulez créer un syndicat, sachez qu’il existe plusieurs règles à suivre. Même si les syndicats sont obligatoires pour toute entreprise de plus de 50 personnes, il en va autrement pour toutes les sociétés qui n’atteignent pas cette taille. Cela ne veut pas dire qu’il faut obligatoirement intégrer un grand groupe ou une multinationale pour pouvoir bénéficier d’un syndicat. 

Pour les entreprises de moins de 50 salariés, les PME ou les micro-entreprises, il existe des solutions syndicales. D’abord, vous pouvez constituer une section syndicale. Peu importe la taille, ses activités ou bien sa forme juridique : ce droit est inaliénable et date de la constitution de 1958. Ce droit est applicable à tout employé d’une société qui veut créer un syndicat. 

Ensuite, vous devez vous assurer qu’il y a assez de personnes voulant adhérer à cette section syndicale. En effet, si vos collègues déclinent leur volonté de vous rejoindre, vous ne pouvez pas monter votre section tout seul. Des adhérents sont obligatoires dans cette démarche.

De plus, votre section syndicale doit se rattacher obligatoirement à un syndicat national représentatif : oubliez donc l’envie de créer une section qui se rattache à un syndicat qui n’existe pas encore. 

Et enfin, selon le texte de la Constitution de 1958, « toute organisation syndicale [se doit de respecter] les valeurs républicaines et d’indépendance, dont l’ancienneté dans le champ professionnel et géographique de l’entreprise est de 2 ans minimum ». Là encore, n’espérez pas monter une section syndicale dans une entreprise créée il y a tout juste un mois et qui vante les mérites de l’anarchie ou de la révolution. 

En dernier lieu, vous devez déposer les statuts de votre syndicat après les avoir rédigés. Il est indispensable d’avoir la personnalité juridique nécessaire afin de pouvoir bénéficier des droits d’un syndicat.

Laisser un commentaire